Comment bien choisir son embauchoir ?

Quel réel plaisir de porter des chaussures en cuir ! Toutefois afin de les entretenir, il existe un objet incontournable à posséder absolument ! L’embauchoir est « THE » accessoire  astucieux et indispensable à détenir.

L’utilisation, ou non,  d’un embauchoir  est flagrante. Il possède une multitude  d’avantages.  Tout d’abord, il permet d’évacuer la sueur et l’humidité dues à la transpiration lors du port des chaussures. De plus, il aide le cuir à garder sa forme et évite le marquage des plis d’usure. Une fois que le cuir est marqué il est trop tard !

Nous sommes certains, que vous êtes convaincu de l’utilité de cet accessoire mais que vous vous posez la question : quel embauchoir choisir ?

Le premier critère à prendre en compte est la matière. Bois ou plastique ? La réponse est sans appel : en bois brut ! Le bois brut à partir de cèdre,  hêtre ou cerisier, permet une meilleure absorption de l’humidité. Toutefois, si vous en avez déjà un, mais que celui-ci est verni, poncez-le simplement avec un morceau de papier de verre pour retrouver l’aspect brut.

Préférez les embauchoirs « complets », au profit des « tendeurs » qui ne remplissent pas assez la chaussure et ont tendance à casser le contrefort.

Le « complet »  permettra de garder la forme et remplira parfaitement la chaussure.

La pointure de l’embauchoir et de votre paire de chaussures doivent correspondre.

L’embauchoir en plastique peut occasionnellement être utilisé lors d’un voyage. Son poids plus léger est très souvent apprécié et il évitera  que les chaussures soient écrasées lors du transport.

Vous l’aurez compris, l’achat de cet accessoire est un investissement rentable, la durée de vie de vos chaussures en sera bien meilleure.

Notre conseil, ne remettez pas à plus tard l’achat d’un embauchoir, faites-en l’acquisition en même temps que votre paire de chaussures.

 

 embauchoir face

Routine quotidienne : Comment prendre soin des chaussures en cuir en moins de 3 minutes ?

En rentrant du travail, des courses, de soirée… nous sommes tous pressés. Il faut faire vite ! Hop, on enlève nos chaussures, elles trainent, au mieux elles sont jetées dans  le placard !

Cependant, en adoptant notre routine quotidienne, nous pouvons prolonger la durée de vie de nos chaussures en cuir. Nos paires que l’on aime tant ! Oui, oui, seulement 3 minutes suffisent.

Il n’est pas rare d’enlever ses chaussures en bloquant celle-ci au niveau du talon avec le second pied. Cette pratique abime et fragilise le contrefort. Il suffit simplement de délacer correctement chacune des chaussures, vous verrez cela prend au maximum une minute.

Vous faites déjà cette première étape, bravo, c’est un bon début !

Ensuite, notre routine quotidienne, préconise de placer un embauchoir dans vos chaussures. Cela permet à la fois de garder la forme de la chaussure, d’éviter les plis et d’évacuer la sueur et l’humidité dues à la transpiration. (Voir notre article : Comment bien choisir son embauchoir)

Pour la troisième et dernière minute restante, un petit coup de brosse afin d’enlever les saletés. Et enfin ranger la paire délicatement dans un placard et ou dans la boite afin de la protéger des agressions extérieures.

Et voilà comment en 3 petites minutes vous améliorez la durabilité de vos chaussures, vous commencez quand ?

 

 

Quelle est l’origine de la Saint Crépin ?

Crépin est le Saint-Patron des bottiers et des cordonniers. Cette histoire très ancienne remonte aux années 287 après Jésus-Christ.

Avec son frère Crépinien, ils se convertissent au christianisme. Le pape de l’époque leur donne pour mission d'évangéliser la Gaule. En 285 après Jésus-Christ, ils s'établissent à Soissons pour y exercer le métier de cordonnier. Crépin était connu pour sa maîtrise du métier et  il concevait gratuitement des chaussures pour les pauvres. Un général leur demanda d'abjurer leur foi. Ils refusèrent et on leur trancha la tête en 287. En 649, l'évêque de Soissons fait transférer les restes des deux frères dans la crypte de sa basilique, qui devient un peu plus tard l'abbaye Sain-Crépin le Grand. En 1379, la confrérie des compagnons cordonniers est établie dans la cathédrale de Paris.

Le 25 octobre, en l’honneur de leur Saint-Patron, les bottiers et cordonniers ont pour habitude de confectionner chaque année un modèle d’exception.

A l’occasion de la Saint-Crépin, nous avons la plaisir de vous convier à 3 jours exceptionnels à la Cité de la Chaussure, 36 place Jean Jaurès à Romans sur Isère.

Au programme :

Des ventes exceptionnelles sur nos modèles, des fins de série et des prototypes.
Des visites gratuites de notre atelier tous les jours à 10h et 14h30 (inscription à l'Office de Tourisme au 04.75.02.28.72)
Des animations pour vos enfants, proposées par le Musée de la Chaussure (infos sur  www.citedelachaussure.fr)

Nous vous attendons nombreux !

Professionnels de la chaussure, nous serons au salon Promo Chaussures Rhône-Alpes

Depuis près de 58 ans, l’association Promo Chaussures organise un salon professionnel regroupant des agents et des représentants Français et Européens spécialisés dans la chaussure et ses accessoires.

Professionnels, distributeurs, c’est avec plaisir que nous  vous attendons sur notre Stand en zone E2, les 1, 2 et 3 Septembre 2019 à Villefranche-sur-Saône.

Venez échanger et découvrir nos chaussures fabriquées dans notre atelier romanais, par des hommes et des femmes faisant perdurer un savoir-faire local historique. Nos modèles homme et femme sont entièrement fabriqués avec des matières premières de grande qualité et nous privilégions les circuits courts. Les cuirs utilisés sont tannés dans la dernière tannerie de la ville de Romans, ils confèrent à nos collections une souplesse et un confort incomparables.

Retrouvez les basiques incontournables des dressings. Pour les femmes, des indémodables ballerines jusqu'aux bottines, en passant par les Richelieu et les escarpins. Pour les hommes, des modèles sportswear ou plus habillés.

Porter nos chaussures 100% Made in France est un acte porteur de sens et conforte une économie de territoire au service de l’homme.

Les distribuer, répondra aux attentes d’une clientèle toujours plus soucieuse de l’éthique et du savoir-faire.

 

Pourquoi le nom « Made in Romans »?

Vous êtes nombreux à vous poser la question, et à nous demander : « Pourquoi avoir opté pour un nom à consonance anglophone, pour une  marque 100% fabriquée en France ? »

Revenons, tout d’abord, sur l’histoire de la chaussure à Romans sur Isère. Le savoir-faire s’est développé sur plusieurs siècles, de nombreux tanneurs se sont installés dans la ville car cette activité requière beaucoup d’eau et la rivière l’Isère traverse la ville.

La révolution industrielle du 19e siècle, a permis un changement considérable dans les techniques et les méthodes de fabrication, les volumes de production se sont alors envolés. Dès la fin de la seconde guerre mondiale, les chaussures romanaise s’exportent dans le monde. A cette époque, fabricants et fournisseurs de matière première (tanneurs, formeurs..) représentent le poumon économique de la ville. Fin des années 70, avec l’ouverture à la concurrence des pays à faible coût de main d’œuvre et  l’internationalisation des échanges, cette industrie connait un véritable effondrement de son activité : de nombreuses usines ferment entrainant une vague de chômage, des difficultés économiques et psychologiques.

Refusant de voir disparaitre ce savoir-faire historique et souhaitant maintenir des emplois dans la filière, nous avons  décidé de créer en 2010, un atelier de fabrication de chaussures.

Très rapidement, nous nous sommes posés la question du nom de cette nouvelle marque. Souhaitant  capitaliser sur la renommée de notre ville  « Romans », nous avons accolé le terme « Made in » dans l’objectif de valoriser une fabrication 100% produite dans la capitale de la chaussure, en opposition au « Made in China ». L’association des deux termes nous donnait le nom de notre nouvelle marque, représentante du savoir-faire local, Made in Romans.